Vendre une maison : Sans agent immobilier ?! Documents, impôts & frais – à quoi faut-il faire attention ?

Vendre une maison 2022 – Les maisons individuelles se caractérisent par le fait qu’elles ne sont habitées que par une famille, un couple ou une personne vivant seule. Elles disposent d’un jardin qui est également la propriété du propriétaire. Toutes les maisons individuelles ne sont pas habitées par leurs propriétaires. Il est également possible de louer une maison individuelle avec jardin. Dans presque tous les Länder, les maisons individuelles jouissent d’une très grande popularité en tant que forme d’habitation. La demande sur le marché immobilier est donc importante. Connaissez-vous déjà la valeur de votre maison ? Si ce n’est pas le cas, cliquez ici pour en savoir plus sur l’évaluation des maisons. Conseil ! Vous trouverez ici mon guide XXL gratuit de A à Z avec toutes les listes de contrôle : Vendre un bien immobilier.

2022 : Comment fonctionne la vente d’un bien immobilier ?

Dans tous les domaines, c’est avant tout l’emplacement qui compte, et pas seulement lors de la vente de votre maison individuelle, maison mitoyenne, villa & Co. Vendre un terrain, vendre une maison mais aussi vendre un immeuble, l’emplacement est un facteur d’évaluation central pour le prix de vente de votre bien immobilier, surtout si vous souhaitez vendre une maison ancienne.

Astuce ! Cliquez sur les liens complémentaires (en gras) et revenez en arrière, vous apprendrez ainsi tout ce qui est important pour la vente de votre maison !

Situation, situation, situation ! Voici encore un regard particulier sur une sélection de grandes villes :

Avant la vente : étape par étape

Vendre une maison dans l’agitation du quotidien est tout à fait exigeant. Si vous vivez dans la même ville et que vous avez déjà atteint l’âge de la retraite, vous avez le temps de vendre. Dans toutes les autres circonstances, la vente d’une maison implique beaucoup de temps, de planification et de réflexion ainsi que des discussions, comme vous le verrez dans les deux prochaines listes de contrôle pour se préparer à la vente d’une maison.

En effet, bien avant la vente de votre maison, vous devez prendre des dispositions. L’une des questions les plus importantes est certainement de savoir si vous avez déjà un bien immobilier (sûr) en vue. La rénovation de la maison peut augmenter la valeur de votre bien avant la vente. Puisque nous parlons d’assainissement et de parcelle existante, avez-vous déjà réuni tous les documents nécessaires, comme le plan de la parcelle, l’extrait du registre foncier, les plans et le certificat énergétique . Voici un aperçu rapide des questions les plus importantes avant le début de la vente de votre maison.

9 questions avant la vente d’une maison

9 questions que vous devez vous poser en tant que propriétaire avant de vendre :

  1. Vous avez un bien immobilier en vue ?
  2. La maison a-t-elle besoin d’être rénovée / assainie ?
  3. Tous les documents sont-ils complets ?
  4. Y a-t-il des pénalités de remboursement anticipé à payer ?
  5. La déclaration de division, l’assurance du bâtiment, les procès-verbaux de l’assemblée des propriétaires, les décomptes des frais d’immeuble, le relevé des loyers, etc. sont-ils disponibles ?
  6. Existe-t-il des relevés concernant l’entretien de la copropriété (frais d’entretien) ?
  7. L’inventaire doit-il être vendu en même temps ?
  8. Y a-t-il un droit de préemption sur la maison ?
  9. Quelle sera l’évaluation de votre maison?

Liste de contrôle : Temps nécessaire, délais, solvabilité et visite

C’est à ce moment-là que l’on entre vraiment dans le vif du sujet de la vente de maison. En tant qu’agent immobilier, vous savez que vous allez avoir beaucoup de travail.

Il s’agit notamment d’acquérir de l’expérience dans le domaine du commerce immobilier afin d’éviter les risques et les erreurs en amont de la vente d’une maison.

Il s’agit également de commercialiser le bien immobilier. Il faut trouver la bonne plateforme ou non, ce qui est le cas des biens immobiliers hors marché. A cela s’ajoute le temps nécessaire à la planification de la vente, de la préparation des annonces, des photos, des portails, des réponses aux demandes des personnes intéressées, de la prise de rendez-vous pour les visites, de la vérification de la solvabilité des acheteurs ou investisseurs potentiels, des négociations du prix de vente, du contrat de vente, des impôts et bien plus encore.

9 étapes simples pour vendre sa maison :

  1. Quelle est votre connaissance personnelle de la vente de maisons ?
  2. Avez-vous déjà vendu une maison auparavant ?
  3. Pouvez-vous rédiger une annonce pertinente (en ligne et sur papier) ?
  4. Comment évaluez-vous votre capacité à négocier lors d’un entretien sur place ?
  5. Vous voulez laisser entrer n’importe quel inconnu dans votre propriété ?
  6. Vous voulez que tout le monde soit au courant de vos intentions de vente ? Conseil : Nos biens immobiliers Off Market
  7. Êtes-vous prêt à vous pencher sur les exigences légales nécessaires à la vente de la maison ?
  8. Êtes-vous prêt à assumer vous-même le temps et les efforts nécessaires à la commercialisation de votre maison ?

Commercialisation, base de clients, négociation, courtier ?!

Plus on s’occupe soi-même de la vente de maisons et d’appartements en copropriété, plus on se rend compte rapidement de la complexité de la matière. Des rénovations judicieuses dans la maison avant la vente à la commercialisation moderne dans la base de clients mais aussi par le biais des médias numériques. La simple recherche « vente de maison » se transforme rapidement en une recherche plus complexe, jusqu’à « vente de maison en privé » et la prise de conscience du fait que la vente privée d’une maison prend beaucoup de temps, peut entraîner une baisse du prix d’achat et comporte bien sûr des risques.

Lors de la vente d’un bien immobilier, à titre privé ou par le biais d’une agence immobilière, de nombreuses questions se posent. Des sujets simples sur le prix de vente aux questions fiscales plus complexes, telles que

  • Peut-on se rétracter d’un contrat de vente notarié ?
  • De quels documents ai-je besoin pour acheter une maison ?
  • De quels documents a-t-on besoin pour vendre un appartement ?
  • Quels sont le calendrier et la durée de la vente d’une maison ?
  • Qui paie le notaire lors de la vente d’une maison ?
  • De quels documents le notaire a-t-il besoin de ma part ?
  • Où puis-je trouver un contrat-type privé pour la vente de ma maison ?
  • Vendre sa maison sans agent immobilier – est-ce possible ?

Vous n’avez pas le temps ? Lisez plus sur ce sujet : Vendre sa maison rapidement.

Conseiller spécifique ? Maison, appartement, immeuble

Les maisons se caractérisent par le fait qu’elles ne sont habitées que par une famille, un couple ou une personne vivant seule. Elles disposent d’un jardin qui est également la propriété du propriétaire. Les maisons individuelles ne sont pas toutes habitées par leurs propriétaires. Il est également possible de louer une maison individuelle avec jardin. Dans presque tous les Länder, les maisons individuelles jouissent d’une très grande popularité en tant que forme d’habitation. La demande sur le marché immobilier est donc importante.

Voici des guides gratuits pour tous les cas fréquents de vente :

Vendre un bien immobilier : de manière rentable, sûre et rapide

Une fois le prix de vente défini et l’exposé rédigé, nous répondons volontiers aux demandes des personnes intéressées. Nous fixons également des rendez-vous avec les personnes intéressées et organisons les visites. Il est important pour nous que votre maison soit vendue conformément à vos attentes et à vos souhaits. Si un acheteur approprié est trouvé, nous vous accompagnons et vous aidons volontiers à conclure le contrat de vente chez le notaire et à procéder à l’inscription au registre foncier.

Vous avez maintenant clairement vu la complexité et l’ampleur d’une vente immobilière, c’est pourquoi vous devriez plutôt renoncer à une vente privée sans agent immobilier avec les connaissances nécessaires. Si vous souhaitez néanmoins vendre sans agent immobilier, voici notre guide XXL sur la vente de maison. Pour :

  • Maison individuelle
  • Immeuble collectif
  • Maison mitoyenne
  • Maison jumelée
  • Villa urbaine
  • Villa
  • Maison de designer
  • Maison de campagne
  • Maison à colombages
  • Bauhaus / Cube
  • Maison méditerranéenne
  • Plus spécifiques (maison de capitaine, maison frisonne, maison à toit en appentis, maison suédoise ou bungalow)

Évaluer une maison : calculer le prix d’achat

Il y a beaucoup de questions auxquelles il faut répondre, la meilleure réponse est d’avoir un expert à vos côtés pour l’évaluation de votre bien immobilier. Le critère central est souvent la situation géographique. Les prix de l’immobilier varient parfois considérablement d’une région à l’autre. C’est pourquoi seuls les biens situés à proximité peuvent être pris en compte dans la comparaison immobilière.

Lors de l’évaluation d’une maison, les aspects liés aux micro et macro-emplacements ainsi qu’à l’emplacement immédiat du bien sont également importants : le bruit, la vue et la lumière intéressent les acheteurs potentiels et influencent la valeur du bien et le prix réalisable.

Avant d’entrer dans le vif du sujet de l’évaluation de la situation, de la substance du bâtiment, de la valeur vénale et autres, voici tout d’abord trois questions fondamentales qui nous sont posées lors d’entretiens de conseil avec des clients :

  • Comment évaluer un bien immobilier ?
  • Qui détermine la valeur vénale d’un bien immobilier ?
  • Comment la banque évalue-t-elle un bien immobilier ?

La valeur vénale est définie comme le prix qui est calculé à un moment donné selon différents critères et qui est réalisable pour le bien immobilier dans le cadre des transactions commerciales habituelles.

Vente de maison : bases et procédure

Vente privée – Réussir à vendre un bien immobilier quand on est débutant est plus difficile qu’on ne le pense. Il y a beaucoup de choses à prendre en compte et beaucoup d’erreurs qui peuvent être commises. Vous devez donc vous informer dès le début sur les procédures et vous assurer que vous faites tout correctement. Pour vous aider, vous pouvez bien sûr faire appel à un agent immobilier, mais ce n’est pas toujours le meilleur choix.

La bonne annonce est essentielle pour l’autopromotion d’un bien immobilier. Mais d’autres aspects doivent également être pris en compte. Si vous vous lancez dans la vente d’une maison sans aide, vous devez vous préparer à y consacrer beaucoup de temps et à vous organiser vous-même. Seule une bonne connaissance du sujet peut vous faciliter la tâche.

Annonce publicitaire : Titre, contenu et attention

Il n’y a rien de pire que de voir votre annonce noyée dans la masse. Les descriptions courtes et sobres ennuient les acheteurs potentiels et ne sont pas très engageantes. Veillez donc dès le titre à une formulation légère mais sérieuse. Pour cela, utilisez un langage aussi riche que possible en images, qui suscite des émotions et attire ainsi l’attention.

Réfléchissez au titre qui vous accrocherait. Les avantages particuliers de votre bien immobilier peuvent être mis en avant par des formules telles que

‘ancienne maison élégante avec stuc’ ou ‘terrasse ensoleillée orientée vers le sud’.

car vous avez l’air enthousiaste et invitez directement les personnes à la recherche d’un bien immobilier. Essayez d’attirer l’acheteur dès le titre pour qu’il continue à cliquer sur votre annonce.

Une fois que l’acheteur potentiel a consulté votre annonce, deux autres facteurs peuvent le convaincre de l’intérêt du bien immobilier. Le texte de l’annonce et les photos. Dans votre texte, vous devez expliquer les données clés du bien immobilier ainsi que les critères de l’objet.

Parmi les données de référence, on trouve

  • Nombre de chambres
  • Quartier
  • Balcon
  • Cuisine équipée
  • Étage
  • Bain complet
  • Sous-sols
  • Etc.

Décrivez la situation de l’appartement, ses avantages et mentionnez l’équipement le plus précisément possible. Les équipements de haute qualité doivent être mentionnés avec leur fabricant. Il s’agit notamment des équipements de cuisine, des systèmes de chauffage, mais aussi d’autres objets qui resteront dans le bien immobilier. Indiquez également les coûts de l’équipement existant et des frais de courtage.

Il est également important de fournir des informations telles que le prix du loyer, les charges et la taille de l’appartement en mètres carrés. Là encore, demandez-vous : ‘Qu’est-ce que je voudrais savoir sur un appartement?’ et décrivez tout en détail.

  • Meitpreis
  • Frais annexes
  • Taille de la surface de base
  • Taille de la surface habitable

Photos : lumière du jour, espace libre et diversité

Mais le facteur le plus important est sans doute les photos. Un acheteur veut bien sûr voir le plus de choses possibles du bien immobilier pour se faire une idée si ce dernier pourrait lui convenir.

Pour prendre de superbes photos de votre bien immobilier, il y a quelques éléments à prendre en compte. Les pièces doivent bien sûr être rangées et propres avant toute chose. Les photos d’un appartement en désordre n’attirent personne, car les acheteurs potentiels veulent s’imaginer vivre dans le bien en regardant les photos.

Vous devez absolument prendre les photos à la lumière du jour, afin que les pièces soient vraiment bien visibles et que les acheteurs puissent évaluer la quantité de lumière du jour qui entre dans les pièces. Votre photo de couverture doit être la plus parlante et représenter le meilleur de l’appartement.

La plus belle pièce, la terrasse sur le toit, la cuisine ouverte ou peut-être l’oriel avec vue. La première photo doit impressionner et donner envie à la personne intéressée de visiter l’appartement. Des photos de toutes les pièces et, le cas échéant, du jardin/balcon/terrasse, une vue extérieure et surtout un plan d’ensemble ne doivent en aucun cas manquer.

Le plan ne devrait jamais manquer, car il permet aux acheteurs potentiels de se faire une idée des proportions des différentes pièces les unes par rapport aux autres et de mieux voir la répartition des pièces. Une vidéo est également possible, elle ne remplace certes pas la visite, mais elle donne un bon aperçu aux personnes intéressées.

Aperçu des conseils photo :

  • Des locaux propres et bien rangés
  • Lumière du jour (parle en faveur des pièces lumineuses)
  • La première image doit être la meilleure photo
  • Couvrir toutes les pièces et surfaces
  • Plan d’ensemble

Exemple de la maison : Maison après rénovation (augmentation de la valeur)

Exemple : extérieur et bien immobilier en plein écran

Exemple de salle de bain : Intérieur avec cheminée

Exemple : Jardin avec étang

Impôts : ne pas payer d’impôts pendant 2 ans

Celui qui souhaite vendre son bien immobilier doit également tenir compte de certains éléments du point de vue fiscal. Ces préoccupations se divisent entre un bien immobilier utilisé par le propriétaire et un bien immobilier utilisé par un tiers.

Pour les biens immobiliers à usage propre, il existe un délai de deux ans. Celui-ci se réfère à la date d’authentification de l’achat et de la vente du bien immobilier chez le notaire.

Il doit s’écouler au moins deux ans entre ces deux dates pour que vous ne soyez pas imposé sur le bénéfice de la vente.

Un autre délai s’applique aux biens immobiliers occupés par des tiers. Dans ce cas, dix ans doivent s’écouler entre les deux dates. Mais ici, la prudence est de mise, car il existe des règles spéciales. Si l’on vend plus de trois biens immobiliers occupés par des tiers en l’espace de cinq ans, le fisc présume qu’il y a une intention commerciale et les bénéfices des ventes doivent être imposés, et cela s’applique également a posteriori si le fisc ne s’aperçoit que plus tard que les ventes relèvent du commerce professionnel de biens immobiliers.

Temps et effort : bien se préparer

Si vous vous contentez de publier rapidement une annonce sur Internet, vos chances de réaliser une vente fructueuse sont plutôt minces. Vous devez d’abord bien vous préparer et acquérir les connaissances nécessaires. Pour cela, vous devez vous procurer des informations sur le marché immobilier régional afin de pouvoir estimer dans quel secteur votre bien immobilier se situe. De plus, vous devez avoir tous les documents importants à portée de main, car les personnes intéressées veulent les voir et ils sont nécessaires pour la vente ultérieure de la maison. Il s’agit notamment de copies de

  • Plan d’ensemble et plan de situation
  • Extrait du registre foncier
  • Certificat énergétique
  • Calculs de la surface habitable et du terrain

Examinez vous-même ces documents afin de pouvoir répondre à d’éventuelles questions. Préparez votre bien pour les photos et les visites, faites le tri et rangez.

Faire appel à un courtier : oui ou non ?

Ce à quoi vous devez faire attention lorsque vous choisissez un agent immobilier et lorsque vous vendez sans agent : La décision d’aborder la vente d’une maison avec ou sans agent immobilier comporte de nombreux points de vue différents.

Un courtier peut vous aider et vous conseiller, utiliser son expertise et vous décharger de certaines tâches. Cependant, il perçoit une commission qui pourrait réduire votre bénéfice. Par conséquent, si vous décidez de vendre votre maison sans agent immobilier, vous devez tenir compte des points suivants afin de ne pas commettre d’erreurs involontaires.

En cas de vente privée, vous économisez certes la commission de l’agent immobilier, mais vous avez des frais annexes qu’il ne faut pas sous-estimer, car ils peuvent s’élever à plusieurs milliers d’euros. Il s’agit notamment des impôts (taxe de spéculation), des travaux de rénovation, de la radiation de la dette foncière au registre foncier, des annonces publicitaires et des annonces, des expertises (expertise de valeur, certificat énergétique) ou des indemnités de remboursement anticipé en cas de résiliation anticipée d’un crédit.

Si vous vendez en privé, vous trouverez ici ma liste de recommandations de portails immobiliers en ligne pour la vente privée.

Liste de contrôle : Déroulement de la vente en 12 étapes

Check-list vente de maison : 12 étapes pour la vente de maisons et d’appartements. Voici comment nous commercialisons votre bien.

  1. Calendrier réaliste et stratégie réfléchie pour la phase de vente
  2. Vente avec ou sans agent immobilier ?
  3. Avez-vous tous les documents nécessaires pour la vente ?
  4. Votre bien immobilier est-il prêt à être vendu ?
  5. Le prix de vente que vous avez fixé est-il réaliste ?
  6. Planifier la stratégie de commercialisation du bien immobilier et diffuser des annonces ciblées
  7. Établir un contact avec les personnes intéressées et se préparer à répondre à leurs questions
  8. Se préparer à répondre aux questions et établir un contact avec les personnes intéressées
  9. Organiser des visites, les réaliser et commercialiser le bien immobilier de manière convaincante
  10. Entretiens de vente avec les personnes intéressées et vérification de la solvabilité
  11. Rédiger le contrat de vente et le préparer pour la signature
  12. Rendez-vous chez le notaire pour l’authentification et la remise au nouveau propriétaire

Documents : certificat énergétique, registre foncier, etc.

Lorsqu’on souhaite vendre une maison, il faut avoir de nombreux documents à portée de main. Le plan et le certificat énergétique n’en sont que quelques-uns. La présentation de votre bien immobilier est également importante, c’est pourquoi nous avons besoin de photos belles et pertinentes pour l’exposé. Faites-vous aider pour la rédaction de l’exposé et profitez là aussi de notre expérience. L’exposé est en effet la première impression qu’un acheteur potentiel se fait du bien immobilier, d’où son importance.

Nous savons ce qui compte pour les acheteurs potentiels, nous voyons immédiatement quelles particularités méritent leur attention et doivent être mises en avant, et quels aspects ne doivent pas manquer dans l’exposé. En effet, ce n’est que si la maison fait l’objet d’une publicité attrayante qu’elle trouvera un acheteur. Et ce n’est que si un acheteur est trouvé que vous pourrez gagner de l’argent avec le bien immobilier.

Prix de vente : déterminer le prix d’offre

Nombreux sont ceux qui se basent sur le prix qu’ils ont payé autrefois pour le bien immobilier et espèrent ainsi récupérer la valeur investie. Or, cette valeur peut être bien inférieure ou bien supérieure à la valeur actuelle du bien immobilier.

Vous pouvez faire estimer la valeur du bien immobilier ou vous baser sur les prix actuels de biens similaires. Le prix dépend toutefois de la situation actuelle de l’offre et de la demande. Essayez donc d’attendre le bon moment et de vendre votre bien de manière rentable.

Estimation de la valeur : situation, équipement et charme particulier

Mais combien le bien immobilier vous rapporte-t-il réellement ? L’estimation de la valeur est notre plus grand atout, mais elle dépend aussi de l’endroit où se trouve votre bien, de son type, de son âge, de sa qualité et de l’état de son équipement. Malheureusement, le montant que vous avez déjà investi dans la rénovation ou le prix que vous avez payé lors de l’achat du bien ne joue pas toujours un rôle, mais plutôt l’état actuel de l’offre et de la demande.

C’est précisément pour cette raison qu’il est presque indispensable, lors de la vente de son propre bien immobilier, de faire appel à des experts qui effectuent l’estimation de la valeur grâce à leurs connaissances locales et à leur connaissance du secteur, afin de ne pas encaisser trop peu d’argent, mais aussi de ne pas subir de trop grandes déceptions.

Le saviez-vous ? Nous évaluons et analysons gratuitement pour vous

Vous le saviez déjà ? Nous évaluons et analysons gratuitement pour vous ! Tout d’abord, il est important de savoir quels critères fondamentaux ont une influence sur l’évaluation d’une maison ou d’un appartement. Pour les évaluations, tous les états sont demandés en détail. En font partie

  1. Données de l’appartement
  2. Équipement de la zone intérieure
  3. État de la construction et installations
  4. Mesures de modernisation
  5. Critères d’objet individuels de votre logement
  6. Quartier et connexion locale (école, supermarché, etc.)

Pour comparer, vous trouverez ici différents prix de l’immobilier en Allemagne. Focalisé sur les grandes agglomérations des différents Länder.

Les prix de l’immobilier : Allemagne Comparaison

Commercialisation de l’offre

Mettre votre annonce en ligne sur un seul portail réduit vos chances de réaliser une bonne vente. Vous voulez atteindre un public aussi large que possible avec votre annonce et vous devriez donc la proposer sur plusieurs plateformes.

Mais les portails en ligne ne sont pas la seule possibilité. Les annonces dans les journaux peuvent également être efficaces. Toutefois, le marché classique des journaux est en train de disparaître. Si vous vendez en privé, concentrez-vous sur les portails immobiliers en ligne pour la vente privée.

Utilisez également votre environnement social pour diffuser la nouvelle de la vente. Peut-être que l’ami d’un ami recherche un bien immobilier comme celui que vous avez à offrir. Utilisez toutes les plates-formes possibles et augmentez ainsi votre portée et vos chances de vendre.

Visite jusqu’à la conclusion du contrat

Il est toujours gratifiant de voir que l’exposé réalisé suscite de l’intérêt et que les premiers intéressés s’agitent. Si la demande est forte, cela peut vite devenir stressant pour vous en tant que vendeur, surtout si vous exercez en même temps une profession et avez des obligations privées.

La visite des lieux : Première impression et conseils simples

De plus, nous effectuons alors également les visites convenues dans votre intérêt. Nous avons bien sûr le même objectif que vous : Vendre votre bien immobilier avec succès et rapidement.

Que votre agent immobilier effectue la visite seul, que vous soyez présent lors de la visite ou que vous nous laissiez l’effectuer seul, le soin et la préparation sont essentiels.

Votre bien immobilier doit être bien entretenu afin de donner une bonne impression au client potentiel. Avant même de visiter la maison, un acheteur potentiel veut se faire des plans de l’aménagement et rêver de la table à manger avec sa famille. Si le bien immobilier est mal entretenu ou sale, l’intérêt peut rapidement être perdu.

Conclusion : prix d’achat, contrat de vente et solvabilité

Une fois que les visites ont été effectuées et que quelques acheteurs potentiels ont été trouvés, il s’agit maintenant de savoir si ces acheteurs potentiels sont également en mesure d’acheter le bien immobilier au prix souhaité. C’est là que votre agence immobilière se charge pour vous de toutes les démarches nécessaires pour vérifier le pouvoir d’achat des clients potentiels.

Une fois cette étape franchie et l’acheteur idéal trouvé, il faut maintenant passer chez le notaire.

Lors de la vente d’une maison, il convient de respecter certaines règles afin que la vente de la maison se déroule le plus rapidement et le plus facilement possible. Les vendeurs d’une maison en location doivent régler certaines questions fiscales.

Les personnes qui ont été propriétaires d’un immeuble locatif pendant moins de 10 ans doivent payer l’impôt sur le bénéfice réalisé lors d’une vente.

Seuls les propriétaires occupants sont exemptés de cette règle. En outre, les frais annexes à la vente doivent également être pris en compte.

Frais annexes à l’achat : impôt sur les mutations foncières, frais de notaire & Co.

La décision de vendre un logement implique des frais, dont une grande partie est toutefois à la charge de l’acheteur. Dans de nombreux cas, la transcription au registre foncier est supportée par les deux parties, tout comme les frais d’agence. Prévoyez ces postes si vous envisagez de vendre votre bien immobilier. En principe, il n’y a pas d’impôts à payer sur le prix d’achat.

L’impôt sur les mutations foncières et les frais d’établissement de l’acte notarié sont payés par l’acheteur.

Toutefois, si vous avez hérité de la maison et que vous souhaitez la vendre avant l’expiration du délai de dix ans, vous serez peut-être tenu de payer des droits de succession. Le montant de l’impôt est calculé en fonction de votre relation avec le défunt et de votre abattement individuel. Il est diminué du montant dont vous avez déjà bénéficié dans le cadre de la succession.

Les frais d’achat varient d’un État à l’autre

Les frais annexes à l’achat, tels que l’impôt sur les mutations foncières ou les frais de notaire, varient d’un Land à l’autre.

Alors que ces frais annexes peuvent représenter jusqu’à 15 % du prix de vente dans le Schleswig-Holstein, ils ne représentent qu’environ 10 % en Bavière.

Si un crédit pour la maison n’est pas encore remboursé, il est recommandé de négocier un rachat de crédit avec le vendeur. Si l’on souhaite rembourser soi-même le crédit après la vente, il faut dans la plupart des cas s’acquitter d’une indemnité de remboursement anticipé auprès de la banque. Pour obtenir un prix conforme au marché, il convient de faire appel à une expertise.

Revaloriser l’aspect visuel de l’immeuble

La présentation du bien immobilier est également un élément important du processus de vente. Si possible, photographiez votre maison sous différents angles. Faites attention aux conditions d’éclairage. Si vous n’êtes pas sûr que les photos soient d’une qualité suffisante, faites appel à un photographe.

Avant de vendre votre maison, vous devez effectuer les réparations nécessaires. Les travaux les plus importants sont ceux qui améliorent l’aspect de votre bien immobilier.

Fonctionnement des lignes et des installations

Bien entendu, toutes les conduites et installations doivent également fonctionner correctement. Un besoin d’assainissement aura dans tous les cas un impact négatif sur la valeur de votre bien immobilier. Veillez en outre à ce que l’entrée et le jardin de devant apparaissent dans un état optiquement irréprochable.

C’est extrêmement important pour la première impression que se fait un acheteur potentiel. Débarrassez soigneusement votre maison. Le vieux mobilier doit être enlevé. Si vous n’habitez plus vous-même dans la propriété, il est préférable de faire appel à une entreprise pour le débarras complet.

Documents et contrats

Avant la vente de la maison, établissez déjà une liste des tâches nécessaires. Cela vous permettra d’avoir une vue d’ensemble de ce qui doit être fait pour garantir une vente sans problème. Il s’agit en premier lieu des points suivants :

  1. Plans d’ensemble
  2. Plan de situation
  3. Extrait du registre foncier
  4. Certificat d’assurance incendie
  5. Un aperçu des frais annexes
  6. Liste de tous les travaux de rénovation
  7. Photos
  8. Le certificat énergétique actuel
  9. L’indication de la surface habitable
  10. Contrats de location éventuels
  11. S’il y a plusieurs propriétaires, l’indication des rapports de propriété
  12. Une description détaillée de l’objet

Plan de masse et plan de situation

Le plan d’étage représente les différents étages ainsi qu’une coupe des étages de la maison. Le plan de situation indique comment la maison s’intègre dans son environnement et quels bâtiments supplémentaires sont rattachés à la maison principale. Il s’agit notamment des garages ou des abris de jardin et des remises à outils. Il convient de se procurer l’extrait du registre foncier avant la vente et de lire attentivement les inscriptions qui y figurent. L’assurance incendie est un document obligatoire en Allemagne pour les biens immobiliers. Pour l’acheteur, elle peut également être utile pour le financement. Dans ce cas, les frais annexes comprennent les frais d’exploitation tels que l’eau, l’électricité ou le gaz.

Installation de chauffage

Le type de chauffage est également déterminant. S’agit-il d’une installation de chauffage au mazout, d’un chauffage électrique ou d’un chauffage à combustibles solides ?

Les différents types de chauffage entraînent également différents frais courants. Lorsque vous dressez la liste des travaux de rénovation récents, vous devez énumérer tout ce qui a été rénové ou réparé récemment. Il s’agit notamment des installations sanitaires ou des installations. La description des travaux est facultative. S’il est encore disponible, veuillez également le joindre au dossier de vente.

Le calcul de la surface habitable est peut-être déjà disponible auprès de votre banque de financement. Vous devez obtenir ou faire obtenir le certificat énergétique et les photos. La description de l’objet doit être accompagnée d’une présentation adéquate. Pour toutes ces questions, il est préférable de faire appel à un agent immobilier.

Acompte

Il existe deux variantes pour le paiement de l’acompte. L’une a lieu avant l’acte notarié et l’autre après. Toutefois, la vente d’une maison n’est juridiquement valable que lorsque l’acte notarié a été conclu.

Le versement d’un acompte avant l’acte notarié n’a donc aucun sens.

L’acheteur pourrait exiger le remboursement de l’acompte versé. Le versement d’un acompte après la signature de l’acte notarié peut être envisagé dans certains cas. Si l’on vend sa maison et que l’on doit encore y vivre un certain temps, on peut dans ce cas verser un acompte. On dispose ainsi de temps et d’argent pour préparer son propre déménagement. De même, si l’acheteur souhaite effectuer des travaux de rénovation avant d’emménager dans sa nouvelle maison, il peut demander à payer un acompte. Il obtient ainsi le droit d’effectuer les travaux dans la maison.

Toutefois, l’encaissement n’est autorisé qu’après le paiement intégral du prix d’achat.

Contrats de location

La vente d’une maison est également plus difficile et plus complexe lorsque des locataires y vivent. La vente modifie naturellement aussi les conditions de propriété. En principe, un contrat de vente ne peut pas rompre les contrats de location existants.

Un locataire ne peut être évincé de son logement que par une résiliation et uniquement si le nouveau propriétaire déclare un besoin personnel pour le bien immobilier.

Dans certains cas, les locataires disposent d’un droit de préemption, si le contrat de location le prévoit. En cas de vente du logement, ces locataires doivent donc être informés en premier lieu de ce projet. La résiliation du bail doit toutefois être envisagée en dernier recours. Les résiliations sont justifiées lorsqu’un locataire cause des problèmes. C’est généralement le cas lorsque des arriérés de loyer s’accumulent. En outre, il convient de tenir compte de certains points lors de la résiliation des contrats de location. Il s’agit des points suivants :

  • Résilier le bail du locataire pour cause de besoin personnel
  • Résilier le bail d’un locataire pour cause d’exploitation économique
  • Résiliation pour cause de rénovation ou de démolition
  • Résiliation pour faute grave du locataire

Il est possible de résilier un bail pour besoin personnel si le propriétaire souhaite emménager lui-même dans le logement loué ou si ses proches parents ont besoin de ce bien immobilier. Toutefois, ce besoin personnel peut également être examiné par le locataire devant les tribunaux. Le besoin personnel doit donc être justifié avec précision. Un besoin personnel prétexté justifie des demandes de dommages et intérêts de la part du locataire. Il y a également exploitation économique en cas de vente.

Retard dû à des contrats de location existants

Un contrat de location existant pourrait retarder ou même empêcher une vente. Cette vente doit toutefois être valablement justifiée par le propriétaire. Vous devez donc prouver pourquoi vous voulez absolument vendre le bien immobilier. Une résiliation pour cause de travaux de rénovation ou de démolition doit également être justifiée. Cela peut être le cas si le bien immobilier doit faire l’objet de travaux de rénovation urgents en raison de la législation en matière de construction. Il y a faute grave du locataire en cas d’arriérés de loyer permanents, de nuisances sonores ou de troubles de la paix sociale. Vous pouvez alors résilier sans problème le bail du locataire.

Les 8 plus grandes erreurs

Ce à quoi vous devez faire attention – La décision de vendre sa maison n’est pas facile pour beaucoup, mais une fois qu’elle est prise, 1000 questions se posent d’un seul coup.

Ils sont inexpérimentés et ne connaissent pas la vente de maisons, la paperasserie et les efforts à fournir. Souvent, des erreurs d’inattention sont commises à ce stade et la vente de la maison se révèle être un cauchemar.

Pour éviter ce scénario, il existe un certain nombre d’erreurs que vous pouvez éviter directement et qui vous épargneront beaucoup de stress. La plupart des vendeurs de maisons sont plutôt inexpérimentés dans le domaine et ne savent pas par où commencer. Souvent, ils prennent quelques photos et les placent sur un portail immobilier. Cependant, les propriétaires ne savent pas ce qui les attend, ce à quoi ils doivent faire attention et tout ce qui les attend.

Pour éviter cette incertitude, il est essentiel de s’informer et de chercher de l’aide auprès d’experts dans le domaine avant de vendre sa maison.

Le courtier est directement exclu

Bien entendu, il est également possible de conclure une vente immobilière avec succès sans agent. Avant de vous décider pour ou contre un agent immobilier, réfléchissez à ce qui est le plus judicieux pour vous dans votre situation. Un agent immobilier peut vous épargner beaucoup de travail et de temps lors de la vente d’un bien immobilier. De plus, il vous conseillera sur les questions financières et de marketing.

Posez-vous donc les questions :

  1. Ai-je le temps d’organiser, d’accompagner et de conclure seul la vente complète de la maison ?
  2. Mon niveau de connaissances et de compétences professionnelles est-il vraiment suffisant pour conclure une vente avec succès sans passer par un agent immobilier ?
  3. Puis-je coordonner la vente seul sur un marché immobilier régional et ciblé qui évolue rapidement ?

Vous devez savoir que la vente d’un bien immobilier demande beaucoup de temps, d’organisation et d’expertise. Un agent immobilier perçoit certes une commission en cas de vente réussie, mais celle-ci peut être fixée dans un contrat d’agence. De plus, l’agent immobilier vous décharge de tâches telles que la promotion correcte du bien immobilier, la prise et la tenue de rendez-vous de visite, la préparation de contrats de vente et la présence chez le notaire. Vous avez donc en permanence à vos côtés quelqu’un de compétent qui dispose de connaissances suffisantes et qui peut vous conseiller sur toutes les questions.

Mauvais moment

Le moment de la vente d’un bien immobilier est directement lié au prix de vente. Pour obtenir le meilleur prix de vente, vous devez donc tenir compte de certaines choses. Tout d’abord, vous devez garder un œil sur les prix de l’immobilier dans votre région quelque temps avant la vente. Ceux-ci fluctuent également et montrent certaines tendances. Proposez votre maison au bon moment pour ne pas être noyé dans la concurrence. Mais vous devez également garder un œil sur les taux d’intérêt. Ce n’est qu’ainsi que vous pourrez vendre votre maison au meilleur prix.

Mais le bon moment est également à prendre en compte en matière d’impôts, car il existe ce que l’on appelle un impôt de spéculation. Cela signifie que l’impôt expire après dix ans sur le bien immobilier. Vous ne paierez donc pas d’impôts à partir de 2018 pour un bien immobilier que vous avez acquis avant 2008. Il est donc tout à fait judicieux de vendre le bien immobilier après le délai de dix ans afin de réaliser plus de bénéfices. Il est donc conseillé de garder à l’esprit les législations importantes et les aspects de coût du marché immobilier afin d’obtenir le meilleur prix de vente.

Manque de préparation lors des visites

Les acheteurs potentiels sont confrontés à la décision de faire ou non un gros investissement. Ils veulent donc jouer la carte de la sécurité et être sûrs à 100 % de leur décision. Pour que la vente de votre maison soit couronnée de succès, vous devez donner aux acheteurs potentiels le plus de garanties possibles.

Lors d’une visite, vous devez donc vous préparer à répondre aux nombreuses questions des acheteurs et avoir une bonne réponse à chacune d’entre elles. Il s’agit souvent de l’état de la maison – quel est l’âge des fenêtres et des portes ? De quand datent les derniers travaux de rénovation et d’assainissement ? Quel type d’isolation existe-t-il ? A combien s’élèvent les charges ? et bien d’autres encore – soyez prêt à répondre à toutes ces questions et informez-vous dès le départ de manière détaillée sur votre maison.

L’ignorance peut déstabiliser les acheteurs potentiels ou être un prétexte pour faire baisser le prix. Soyez également ouvert aux experts et comprenez que vos acheteurs veulent juste jouer la carte de la sécurité.

La valeur vénale est inconnue

Chaque propriétaire se souvient du prix qu’il a payé pour sa maison et du coût des rénovations, de l’assainissement, etc. Cependant, il arrive souvent que la valeur de la propriété diffère du prix d’achat initial, car les prix de l’immobilier sont déterminés par l’offre et la demande. Avant de mettre votre bien immobilier en vente, vous devez donc connaître sa valeur.

Vous pouvez faire estimer la valeur de votre bien par un expert mais aussi par un agent immobilier et ainsi mieux savoir dans quelle fourchette de prix vous pouvez vous situer.

Les petits défauts de la maison peuvent faire baisser la valeur du bien immobilier et être une raison pour les acheteurs potentiels de faire baisser le prix d’achat. Avant de vendre, réfléchissez donc si vous ne pouvez pas faire réparer les petits défauts avant et demander ainsi un prix de vente plus élevé. Des experts ou des agents immobiliers peuvent également vous aider à prendre cette décision et à estimer si un tel investissement en vaut la peine.

Ils ne sont pas prêts à négocier

Bien sûr, en tant que vendeur, vous voulez vendre votre bien immobilier en réalisant le plus de bénéfices possible. Mais en face de vous, il y a l’acheteur, qui sera le plus heureux d’enregistrer un bénéfice à la fin.

Ne compromettez donc pas vos chances d’acheter une maison en n’étant pas prêt à négocier, mais faites aussi des concessions à votre acheteur. Une seule chose peut vous aider à négocier : une bonne préparation.

Vous devriez réfléchir dès le départ à la fourchette dans laquelle vous pouvez vous situer et à ce qui constitue pour vous le strict minimum. Vous devez également préparer de bons arguments pour justifier votre prix de vente. Il s’agit par exemple d’une bonne infrastructure, de l’emplacement de la maison ou d’avantages particuliers de votre bien. Un agent immobilier expérimenté peut également vous aider à vous préparer à une négociation réussie ou même à vous assister sur place. L’obstination peut vous faire perdre beaucoup de temps et prolonger inutilement les négociations.

Faites un pas vers l’autre et trouvez un prix qui convienne aux deux parties.

Mauvaises / trop peu de personnes intéressées

Chaque bien immobilier est particulièrement intéressant pour un certain groupe d’acheteurs. Cela s’explique d’une part par les différentes caractéristiques des biens immobiliers, comme par exemple la taille, l’emplacement et la répartition des pièces, mais aussi par la catégorie de prix dans laquelle ils se situent. S

Vous devez donc être conscient que votre bien immobilier ne s’adresse qu’à un certain groupe d’intéressés. Afin de diffuser votre offre le plus largement possible et d’atteindre ainsi le plus grand nombre possible de votre groupe d’intérêt, vous devez publier votre annonce sur de nombreuses plates-formes différentes. Cela comprend par exemple les portails immobiliers, les annonces dans les journaux, mais aussi les médias sociaux. Vous aurez ainsi une plus grande portée et attirerez davantage d’acheteurs potentiels.

L’exposé donne une fausse impression

L’exposé est l’un des éléments les plus importants de la vente réussie de votre bien immobilier. L’exposé est la première chose qu’un client potentiel voit et doit donc faire une première impression parfaite.

Un mauvais exposé peut même mettre à mal la plus belle maison. Ce à quoi vous devez absolument veiller, ce sont de bonnes photos. Il est utile de les faire réaliser par un photographe, mais des photos faites par vous-même peuvent aussi être du plus bel effet. Veillez à ce que les photos soient prises à la lumière du jour et à ce que la pièce soit bien visible. En outre, elle doit être bien rangée et propre pour que l’acheteur potentiel se sente directement à l’aise et puisse s’imaginer y vivre. Photographiez toutes les pièces et, de préférence, le plan, afin que les acheteurs puissent se faire une idée claire du bien. Des photos du jardin ou des particularités de la maison font également très bien l’affaire.

Dans le texte de votre annonce, soyez en tout cas honnête. Ne donnez pas de faux espoirs au client et n’exagérez pas, car cela ne peut que conduire à des déceptions lors de la visite.

Contrat de vente non vérifié correctement

Le contrat de vente et le rendez-vous chez le notaire sont les dernières étapes d’une vente de maison réussie.

Lors du rendez-vous chez le notaire, le contrat de vente est relu par ce dernier et les deux parties le signent. Après ce rendez-vous, le contrat a force de loi et la vente est conclue.

Avant cette date, il est important que vous examiniez attentivement le contrat de vente et que vous soyez au clair sur tous les points mentionnés.

En cas d’incertitude, faites appel à un courtier qui examinera le contrat et vous conseillera. Vous pouvez toujours poser des questions lors du rendez-vous chez le notaire, mais ce dernier ne vous conseillera pas. Il est uniquement chargé de s’assurer que le contrat est juridiquement correct.

Pour être sûr de ne pas trouver d’incertitudes cachées, il est donc préférable de faire vérifier le contrat au préalable.

Au secours ! 10 conseils de courtiers pour la vente

Tout ce dont vous devez absolument tenir compte – Les enfants ont quitté la maison et c’est tout simplement devenu trop grand et trop de travail pour vous ?

Peut-être que vous ne pouvez plus vous permettre de garder votre maison ou que vous voulez simplement déménager. Toutes ces raisons vous incitent à vendre votre bien immobilier, mais une telle vente n’est pas une mince affaire et doit être bien planifiée et organisée. Pour que vous n’oubliiez rien et que vous soyez préparé à toutes les éventualités, nous avons réuni les dix meilleurs conseils pour la vente d’un bien immobilier.

Calculez la valeur de vente de manière réaliste

Les prix de l’immobilier varient considérablement en Allemagne. Cela dépend surtout de l’emplacement et de la taille du bien immobilier. Dans les zones rurales, par exemple, les prix sont beaucoup plus bas que dans une grande ville. Il est donc préférable de se renseigner sur les prix au mètre carré dans votre région et de comparer avec les prix de biens similaires. En cas de doute, faites appel à un conseiller qui examinera votre maison à la loupe et en estimera la valeur pour vous.

Faites appel à un courtier

Avec un agent immobilier, vous avez vous-même le moins de travail possible. Il s’occupe de la vente de la maison du début à la fin, organise les visites et règle les formalités. L’agent immobilier peut par exemple organiser des visites même si vous n’avez pas le temps, car vous économisez ainsi du temps et votre bien a plus de chances d’être vendu rapidement. De plus, un agent immobilier a plus de connaissances que vous et peut répondre aux questions des acheteurs potentiels sur la structure du bâtiment, l’emplacement ou la technique.

Examinez les coûts de près

En tant que propriétaire d’un bien immobilier, vous devez tenir compte de nombreuses choses. Il s’agit notamment de questions fiscales et de coûts. Un propriétaire d’un immeuble locatif doit par exemple payer des impôts sur le bénéfice réalisé lors de la vente de son bien s’il l’a possédé pendant moins de dix ans. Il doit en outre s’acquitter des frais d’achat. Pour les propriétaires occupants, la vente est exonérée d’impôts, mais il faut ici aussi respecter des directives et vérifier le crédit. Le mieux est de s’adresser à la banque et de se faire conseiller directement par elle.

Soyez positif envers les évaluateurs

Ils doivent pouvoir comprendre les pensées des acheteurs potentiels, car ils font un gros investissement et veulent bien sûr s’assurer que tout est en ordre. C’est pourquoi les acheteurs potentiels font souvent appel à des experts pour examiner la maison à la loupe. Ne vous laissez pas intimider ou menacer, car même si l’expert vient dans votre maison, il veut seulement constater de manière neutre si tout est en ordre. Soyez donc ouvert aux experts et ne vous fermez pas, car ils voudraient certainement faire de même en tant qu’acheteurs.

Nettoyez votre maison

Une maison en bon état a plus de chances d’être vendue rapidement qu’une maison présentant de nombreux défauts. Il est utile d’organiser une journée de nettoyage avant que les acheteurs potentiels ne viennent visiter la maison, et bien sûr de la ranger. Mais un petit programme d’embellissement plus approfondi ne peut pas non plus faire de mal, il peut s’agir de petits détails comme huiler la porte qui grince ou éliminer soigneusement les mauvaises herbes dans l’allée. De nos jours, il existe même des experts qui préparent une maison à la vente.

Présentez votre bien immobilier sous son meilleur jour

L’un des conseils les plus importants pour bien vendre votre bien immobilier est de prendre de superbes photos de celui-ci. De bonnes et nombreuses photos montrent aux acheteurs potentiels votre maison sous son meilleur jour et leur permettent de se faire une première impression, car comme chacun sait, c’est ce qui compte le plus. Prenez les photos à la lumière du jour et veillez à ce que tous les détails et les atouts de la maison soient clairement visibles. Vous pouvez vous faire aider par un photographe professionnel ou essayer par vous-même. Il est également souvent utile de photographier la propriété meublée afin de donner aux acheteurs un aperçu direct de ce à quoi pourrait ressembler votre nouvelle maison.

Faites le ménage, et en profondeur

Cela peut s’avérer plus difficile si vous habitez encore dans le bien immobilier, mais vous devriez placer à temps un conteneur devant la maison et vous débarrasser de tout ce qui est inutile. Faites donc le ménage dans la cave, le grenier, le garage et les réserves et débarrassez-vous de tout ce qui prend de la place inutilement. Faites également de la place dans les pièces à vivre en rangeant les décorations – comme les tableaux – dans des caisses. Les chambres à coucher, en particulier, doivent être bien aérées et comporter le moins d’objets privés possible. L’acheteur potentiel ne doit pas se sentir en visite chez vous, mais doit pouvoir s’imaginer directement le nouvel aménagement.

Regardez l’extérieur de votre maison

La première impression est la plus importante et les personnes intéressées la reçoivent de l’extérieur. Avant d’organiser une visite, vous devriez examiner votre maison de l’extérieur et l’évaluer de la manière la plus neutre possible. Essayez d’aménager le jardin et la porte d’entrée le plus joliment possible afin de laisser une impression soignée. Cela implique par exemple d’enlever les jouets des enfants dans l’allée, de balayer les feuilles mortes ou tout simplement de fixer une belle couronne à la porte d’entrée.

Vérifiez la solvabilité de votre acheteur

Vous devez absolument vérifier la solvabilité d’un acheteur potentiel, car vous ne voulez pas avoir de mauvaises surprises après la vente de la maison. Pour ce faire, vous pouvez demander à l’acheteur de vous fournir des informations sur lui-même. Mais une vérification de la solvabilité peut également vous donner un aperçu de la possibilité que l’acheteur soit à risque pour vous. Le mieux est que votre acheteur puisse vous présenter l’accord de financement de la banque indiquant qu’il a obtenu un crédit bancaire pour acheter la maison. Vous pouvez ainsi être très sûr que l’acheteur ne vous réservera pas de mauvaises surprises.

Préparer les documents importants

Si vous vous chargez vous-même de la vente de votre bien immobilier, vous devez avoir tous les documents importants à portée de main. C’est important pour que la vente se déroule rapidement et sans complications. Les documents les plus importants sont les suivants

  • Carte officielle du parcellaire
  • Extrait du registre foncier
  • Plans / Plan de construction
  • Calcul de la surface habitable
  • Calcul de l’espace construit
  • Certificat énergétique
  • Contrat de construction
  • Preuves des dispositions relatives à la protection des monuments
  • Baux emphytéotiques

… pour les biens immobiliers loués :

  • Copie des contrats de location et justificatifs des revenus locatifs
  • Décomptes des frais d’exploitation des 3 dernières années
  • Liste des modernisations / rénovations
  • Factures des artisans pour toutes les réparations et transformations importantes
  • Certificats de garantie
  • Les factures et les modes d’emploi des installations telles que le chauffage, la cheminée ou la cuisine, et bien sûr les justificatifs d’entretien

Habiter de manière individuelle : Le facteur de vente de la maison individuelle (négociation)

Le terme « maison individuelle » désigne tout d’abord un bien immobilier habité par des personnes ayant des liens familiaux. Contrairement à un appartement en location ou en propriété, la maison individuelle ne comporte pas de zones partagées avec d’autres personnes. Les maisons individuelles avec un logement indépendant constituent une exception. Il s’agit d’un appartement fermé au sein de la maison individuelle, qui dispose de sa propre entrée, de sa propre cuisine et de sa propre salle de bain. Toutefois, ces logements sont souvent occupés par des membres de la famille, comme les parents ou les enfants du propriétaire.

La maison individuelle est volontiers considérée comme la catégorie reine de l’immobilier.

Cela vaut surtout pour les maisons individuelles isolées. Cette forme d’habitat est très individuelle. Elle offre beaucoup d’espace et un grand jardin. Toutefois, la maison individuelle isolée est en même temps le type de logement le plus cher. Les prix de l’immobilier sont plus élevés que si vous décidiez d’acheter un appartement.

Maisons jumelées et en rangée

Les maisons jumelées et les maisons en rangée constituent une alternative aux maisons individuelles isolées. Ces formes d’habitat sont très populaires, surtout en périphérie des grandes villes et dans les régions à forte structure. Les terrains sont un peu plus petits et sont partagés entre plusieurs parties. La surface habitable est également un peu plus petite. Néanmoins, les maisons jumelées et les maisons en rangée présentent l’avantage, par rapport aux appartements, d’être habitées par une seule personne. Les couloirs, les caves et les entrées ne doivent pas être partagés avec d’autres personnes.

Habiter de manière individuelle : Facteur de vente

Les maisons individuelles sont également considérées comme une forme d’habitat très individuelle. C’est notamment le cas lorsque la maison individuelle est conçue par un architecte sur la base des idées du futur propriétaire. Les possibilités d’aménagement d’une maison individuelle peuvent être réalisées de manière tout aussi individuelle que la taille et l’utilisation des matériaux de construction. Outre les variantes classiques en pierre et en béton, le bois ou les grandes surfaces vitrées sont utilisés.

Biens immobiliers achevés : emménager immédiatement

Les maisons individuelles vendues en tant que bien immobilier achevé sont très populaires. Comme la construction d’une maison nécessite une longue planification et coûte beaucoup de temps et d’énergie, de nombreux clients qui aimeraient vivre dans une maison individuelle optent pour un achat.

Dans ce contexte, les maisons individuelles atteignent souvent un bon, voire un très bon prix d’achat.

La valeur du bien immobilier dépend de nombreux facteurs différents et est parfois déterminée de manière assez complexe avant la vente. En fin de compte, c’est toutefois la loi de l’offre et de la demande qui régit la détermination du prix d’achat. Cela signifie que, dans la pratique, vous pouvez obtenir plus d’argent pour une maison individuelle nécessitant des travaux de rénovation et située dans un très bon quartier que pour un bien neuf ne nécessitant pas de travaux de rénovation.

Outre la maison individuelle isolée, il existe des maisons jumelées et des maisons en rangée, qui sont moins chères à la construction ou à l’achat, mais qui jouissent néanmoins d’une très grande popularité.

Maison individuelle isolée

La maison individuelle isolée se caractérise par quatre murs extérieurs. Elle se trouve à une certaine distance du voisin et constitue ainsi le type d’habitat offrant la plus grande liberté et individualité. C’est surtout le cas lorsque la maison individuelle est située sur un grand terrain et qu’il n’y a pas de voisin à portée de vue ou d’ouïe.

Lors de la vente d’un bien immobilier, les maisons individuelles isolées atteignent des prix très élevés par rapport à d’autres formes d’habitat. Cela ne s’explique pas seulement par le caractère individuel de cette forme d’habitat. La maison individuelle isolée offre de très nombreuses possibilités de réaliser ses propres souhaits et idées en matière d’habitat. Cela est particulièrement vrai lorsque la maison est la propriété de son occupant.

Les maisons individuelles isolées peuvent être classées selon leur type de construction. Si vous souhaitez vendre une maison individuelle isolée, le type de construction a une influence sur le prix. En règle générale, vous pouvez demander un prix d’achat plus élevé pour une maison d’architecte que pour une maison préfabriquée.

Maison d’architecte

La construction d’une maison d’architecte est le meilleur moyen de concrétiser vos idées individuelles. Mettez vos idées sur papier et demandez ensuite à un architecte de réaliser un projet. Vous pouvez déterminer vous-même presque tous les éléments de la maison. Choisissez la surface habitable, le nombre de pièces, la conception du toit et les matériaux de construction. La maison sera construite selon vos spécifications. Le coût d’une maison d’architecte peut être deux fois plus élevé que celui d’une maison préfabriquée que vous choisissez sur catalogue. Mais en contrepartie, vous avez réalisé vos idées individuelles de manière très précise.

Maison massive sur catalogue

Il existe sur le marché un grand nombre d’entreprises spécialisées dans le développement et la commercialisation de maisons individuelles. Vous pouvez choisir un modèle et, dans de nombreux cas, procéder à des adaptations individuelles. Toutefois, la taille de la surface habitable et les murs porteurs sont fixes et ne peuvent pas être modifiés.
La construction massive peut être mise en œuvre de différentes manières. Une qualité élevée est obtenue avec la méthode de construction traditionnelle pierre sur pierre. Une alternative consiste à utiliser des éléments préfabriqués en béton. Ceux-ci peuvent réduire le temps de construction à quelques semaines.

Maisons individuelles en construction légère

La construction légère est considérée comme la forme la moins chère et la plus rapide pour construire une maison individuelle. Il existe de nombreuses variantes de ces maisons et les prix sont très avantageux par rapport aux autres types de maisons. Le maître d’ouvrage fête déjà l’achèvement du gros œuvre après quelques jours. Les maisons à ossature légère ont une durée de vie pouvant aller jusqu’à 100 ans et leur plan ne peut plus être modifié par la suite.

Maisons indépendantes avec logement indépendant

Les maisons individuelles isolées peuvent être équipées d’un logement indépendant. Ces maisons ont une surface au sol plus importante. L’appartement indépendant est planifié dès la phase de construction. L’intégration ultérieure de l’appartement indépendant est possible si la maison dispose d’une surface suffisante.

Les appartements indépendants peuvent être planifiés dans les combles, dans la cave ou sur un pignon. L’important est qu’ils soient fermés sur eux-mêmes. Les deux parties vivent seules et ne dépendent pas des locaux de l’autre partie.

De nombreux appartements indépendants ont leur propre entrée. Il s’agit d’une caractéristique d’équipement nécessaire, surtout si l’appartement indépendant doit être loué. Il est également possible d’accéder au logement indépendant par une entrée séparée et un escalier ou une porte supplémentaire.

La surface habitable d’une maison individuelle isolée peut varier considérablement. Les petites maisons individuelles à un étage construites en bungalow commencent avec des surfaces habitables de 80 à 100 mètres carrés. La surface habitable moyenne se situe entre 120 et 160 mètres carrés. Les maisons d’architecte commandées par des clients fortunés peuvent avoir des surfaces habitables de plusieurs centaines de mètres carrés. Les entreprises de construction de maisons proposent leurs modèles avec des surfaces habitables allant jusqu’à 250 mètres carrés.

Maisons jumelées

Une maison jumelée est construite sur un terrain. Le propriétaire acquiert une part de copropriété sur le terrain. Alternativement, le terrain est divisé.

Les deux moitiés d’une maison jumelée sont de construction identique. Souvent, les pièces à vivre sont disposées en miroir. La surface habitable se situe entre 100 et 160 mètres carrés en moyenne.

Les maisons jumelées sont souvent équipées d’une cave et ont une forme de toit sous laquelle les combles peuvent être aménagés. De cette manière, il est possible d’augmenter la surface habitable.

L’avantage par rapport à la maison mitoyenne est qu’il y a un pignon et que le jardin n’est pas uniquement accessible par le salon, comme c’est le cas pour les maisons mitoyennes. Il est également possible de disposer d’un jardin plus grand et de construire plus facilement un garage ou un abri pour voiture.

Les frais de construction et le coût du terrain sont nettement moins élevés. Il faut toutefois tenir compte du fait que dans une maison jumelée, les voisins vivent côte à côte à portée de voix. Cela vaut en particulier pour les balcons et les terrasses qui, dans une maison jumelée, sont généralement situés directement l’un à côté de l’autre.

Maisons mitoyennes

Les maisons mitoyennes sont identiques à la maison jumelée en ce qui concerne leur forme de construction. Le terrain est divisé ou remesuré entre les copropriétaires. Cela réduit les coûts de construction de la maison et du terrain. L’architecture des maisons mitoyennes, qui sont construites en commun, ne diffère pas entre elles. Ici aussi, les maisons extérieures sont souvent inversées, car cela offre un plus bel aspect.

Outre le problème de la proximité avec les voisins, la maison mitoyenne est confrontée à la difficulté d’accéder au jardin pour les maisons moyennes. Il faut passer par le salon ou, si possible, contourner toute la rangée de maisons. De plus, dans les maisons moyennes, il y a deux voisins à portée de voix.

Cave ou buanderie

L’installation de chauffage, le chauffe-eau pour la production d’eau chaude et tous les raccordements nécessaires à l’approvisionnement de la maison peuvent être installés dans la cave ou dans la buanderie. La cave présente différents avantages. Elle augmente la surface habitable disponible et offre de nombreuses possibilités d’utilisation individuelle. Il s’agit notamment d’agrandir la surface habitable ou d’aménager une pièce pour la pratique de hobbies. La cave peut être équipée d’un accès indépendant et offrir des possibilités de rangement pour les vélos ou les outils de jardinage. Il est également possible d’aménager un bureau.

Une pièce de la cave est régulièrement réservée à l’intendance. La cave présente donc de nombreux avantages. L’inconvénient est le coût élevé de la construction d’une cave. Les très grandes maisons peuvent également être dotées d’un sous-sol partiel. Néanmoins, les coûts supplémentaires par rapport à une dalle de sol se chiffrent généralement à cinq chiffres.

Si l’on renonce à une cave, il faut aménager une pièce au rez-de-chaussée pour tous les raccordements et l’installation du système de chauffage. C’est un inconvénient, car la surface habitable disponible est moindre. En revanche, les coûts de construction de la maison ne sont pas aussi élevés.

Lors de la revente, la cave augmente toujours la valeur de la maison. Si, en tant que maître d’ouvrage, vous décidez d’aménager une cave, il s’agit définitivement d’un investissement financier rentable.

Garage, carport et dépendances

Les maisons individuelles sont volontiers agrandies par un carport ou un garage pour le stationnement des véhicules. Les annexes peuvent être complétées par des locaux pour les outils de jardinage ou les vélos. Les maisons individuelles plus anciennes sont souvent accompagnées de bâtiments annexes qui étaient autrefois utilisés comme locaux de service. Ces bâtiments ont souvent une très bonne structure massive et peuvent être utilisés de diverses manières. Ils augmentent la valeur du bien immobilier en cas de vente, surtout s’ils sont en bon ou très bon état de rénovation.

Le jardin : Nature et détente dans la maison

Chaque maison individuelle dispose d’un jardin, dont la taille peut varier considérablement. Les maisons plus anciennes ont souvent de très grands jardins. Cela s’explique par le fait que les propriétaires étaient autosuffisants et cultivaient leurs propres fruits et légumes dans le jardin. Dans les propriétés plus récentes, les jardins sont plus petits et nécessitent moins d’entretien. Cela s’explique par une modification des structures de vie.

De nombreux propriétaires de maisons individuelles sont pris par leur travail et doivent accepter de se déplacer plus loin qu’auparavant. Un jardin qui demande beaucoup de travail n’est plus souhaité. Les petits jardins faciles à entretenir servent au repos et à la détente. Ils sont aménagés avec du gazon ou des plantes à feuilles persistantes. Les zones où l’on cultive des fruits et des légumes sont nettement plus petites que par le passé.

Dans le cadre de la vente d’un bien immobilier, un jardin a surtout un effet d’augmentation de la valeur s’il est très bien entretenu et en même temps facile à entretenir. La taille du jardin doit se situer entre 600 et 1 500 mètres carrés si l’on veut qu’il prenne de la valeur.

Vendre une maison dont on a hérité

Dans la plupart des cas, les héritiers décident d’hériter. Même lorsque le bien immobilier est situé loin du domicile de l’héritier. Mais c’est précisément dans cette situation que se pose la question de savoir ce qu’il faut faire du bien immobilier. Si ni l’occupation ni la location de la maison n’entrent en ligne de compte, la solution la plus fréquente consiste à vendre la maison dont on a hérité.

Après avoir hérité d’une maison, la première étape pour l’héritier consiste à se rendre au tribunal d’instance. Il peut y demander un certificat d’héritier. Cette démarche devrait être effectuée même si l’héritier ne réclame que sa part de réserve. Le certificat d’héritier atteste que l’héritier est le propriétaire légitime du bien immobilier.

Le certificat d’héritier est délivré par le tribunal des successions. Le tribunal compétent en matière de succession est toujours le tribunal d’instance du dernier domicile sous lequel le défunt a été enregistré.

Lors du rendez-vous au tribunal des successions, l’héritier doit prouver son droit à l’héritage. Cela peut se faire par le biais du testament public, du pacte successoral ou de la preuve du lien de parenté avec la succession légale qui en découle.

Vendre sa maison après le divorce

Les personnes qui décident de se marier et de se pacser ont, dans la plupart des cas, l’intention de passer leur vie avec leur conjoint pour toujours et de partager tout ce qui leur appartient. Personne ne pense, lorsqu’il se marie, qu’il y aura éventuellement un divorce et même des disputes sur les biens. Pourtant, en 2017, le taux de divorce en Allemagne était de plus de 36 %, ce qui montre que tous les mariages ne durent malheureusement pas éternellement. La tromperie, la vie quotidienne, y compris la routine, ou encore les problèmes financiers sont souvent à l’origine du divorce.

Augmentation de la valeur par la transformation ?

La transformation d’une maison permet de réutiliser un ancien bien immobilier. Les petites pièces peuvent être réunies. Alternativement, de nouvelles pièces peuvent être créées. L’aménagement des combles ou de la cave peut même permettre de gagner de nouveaux mètres carrés. Cela ouvre de nombreuses possibilités pour les occupants actuels de la maison, mais peut parfois aussi s’avérer utile si vous souhaitez vendre votre maison. En particulier pour les bâtiments anciens avec de petites pièces, une transformation peut faire des merveilles et attirer plus d’acheteurs. Les transformations impliquent toutefois beaucoup de travail et un investissement financier important. Vous ne devriez donc y recourir pour augmenter la valeur de votre bien immobilier que si cela améliore sensiblement vos chances sur le marché immobilier.

Vendre un bien immobilier : Guide XXL + listes de contrôle

Déroulement, coûts et conseils – tout cela dans un grand article gratuit pour terrain, appartement, maison, villa, immeuble. Apprenez à vendre un bien immobilier, étape par étape : Vendre un bien immobilier.

Vendre sa maison : liste de contrôle en 3 étapes

Connaissez-vous déjà les 3 phases de la vente d’un bien immobilier ?

  1. Préparation : Préparer la propriété et la vente
    1. Planification financière et date de vente
    2. Faire appel à un agent immobilier
    3. Dossiers et documents
    4. Augmenter la valeur des biens immobiliers
    5. Déterminer le prix de l’offre
    6. Rédiger un exposé
  2. Phase de vente : commercialiser le bien immobilier et trouver des acheteurs
    1. Commercialiser un bien immobilier
    2. Contact avec les acheteurs potentiels
    3. Filtrer et sélectionner les acheteurs potentiels
    4. Contrôle de solvabilité
    5. Dates de visite
    6. Entretien de vente & négociation du prix d’achat
  3. Déroulement de la vente : contrat de vente jusqu’à la remise
    1. Rédiger un contrat de vente chez le notaire
    2. Rendez-vous chez le notaire
    3. Inscription au registre foncier et traitement des paiements
    4. Remise du bien immobilier
    5. Frais de notaire & commission de courtage
    6. Payer des impôts

Dans ce guide, vous apprendrez toutes les étapes une par une. Parfait pour ceux qui vendent leur première propriété.