Vendre une maison dont on a hérité : Hériter – Comment transformer votre bien immobilier en argent !

Vendre une maison dont on a hérité – Il y a des questions générales qui nous parviennent, comme « Quand puis-je vendre une maison dont on a hérité ? » et notamment de nombreuses variantes autour d’un thème : les impôts lors de la vente. La vente d’une maison héritée est-elle soumise à l’impôt ? Comment une maison héritée est-elle imposée ? Quel est le montant des droits de succession pour une maison ? Avant de pouvoir vendre la maison dont on a hérité, il faut d’abord décider si l’héritage sera accepté ou non. Il faut savoir qu’un héritage ne peut être accepté que dans son ensemble. L’héritier n’acquiert pas seulement le terrain et le bien immobilier, mais aussi l’hypothèque et les éventuelles dettes. Ainsi, l’héritier n’a pas seulement des droits, mais aussi des obligations. Vous disposez de six semaines pour décider d’accepter ou de refuser l’héritage. Durant ce délai, il convient de calculer s’il est financièrement rentable d’accepter l’héritage. Conseil ! Vous trouverez ici mon guide XXL gratuit de A à Z avec toutes les listes de contrôle : Vendre un bien immobilier.

Vendre une maison dont on a hérité – Les premières étapes

Quel que soit le type de bien immobilier que vous devez vendre après l’héritage : Tout dépend de la situation. Lors de la vente d’un appartement, d’une maison, de la vente d’un terrain et encore plus si vous souhaitez vendre des maisons à plusieurs familles. La situation de votre bien immobilier est un facteur d’évaluation décisif. Il en va de même pour la substance et l’équipement. Vendre en privé signifie prendre des risques et faire des erreurs. De l’évaluation du bien immobilier aux contrats, en passant par les impôts et les frais.

Dans la plupart des cas, les héritiers décident de l’héritage : encaisser, gérer ou vendre ?

Même si le bien immobilier est éloigné du domicile de l’héritier. C’est précisément dans cette situation que se pose la question de savoir ce qu’il faut faire de la propriété. Si ni l’occupation ni la location de la maison ne sont envisageables, la solution la plus courante consiste à vendre la maison dont on a hérité.

La première étape : tribunal d’instance, part réservataire et certificat d’héritier

Après avoir hérité d’une maison, la première étape pour l’héritier consiste à se rendre au tribunal d’instance. Il peut y demander un certificat d’héritier. Cette démarche devrait être effectuée même si l’héritier ne réclame que sa part de réserve. Le certificat d’héritier atteste que l’héritier est le propriétaire légitime du bien immobilier.

Le certificat d’héritier est délivré par le tribunal des successions. Le tribunal compétent en matière de succession est toujours le tribunal d’instance du dernier domicile sous lequel le défunt a été enregistré.

Lors du rendez-vous au tribunal des successions, l’héritier doit prouver son droit à l’héritage. Cela peut se faire par le biais du testament public, du pacte successoral ou de la preuve du lien de parenté avec la succession légale qui en découle.

Les documents suivants doivent être apportés par l’héritier au tribunal des successions :

  • La carte d’identité
  • Le certificat de décès
  • Une déclaration sur l’honneur concernant l’exactitude des données personnelles

Le tribunal des successions établit ensuite le certificat d’héritier. Il peut s’agir d’un certificat d’héritier unique, d’un certificat d’héritier commun ou d’un certificat d’héritier partiel.

Le certificat d’héritier unique est établi lorsqu’il n’y a qu’un seul héritier. Un certificat d’héritier commun est établi lorsqu’il y a plusieurs héritiers. Le certificat d’héritier partiel indique qu’il y a plusieurs héritiers et que chacun d’entre eux reçoit un seul héritage.

Le certificat d’héritier permet à l’héritier de consulter le registre foncier. Il permet de savoir si le bien immobilier est grevé de dettes foncières.

Il faut savoir que l’établissement d’un certificat d’hérédité peut entraîner des frais élevés. Ceux-ci dépendent de la valeur du bien immobilier hérité au moment de la succession, déduction faite des dettes du défunt. En outre, le montant des frais est fonction de la complexité de la procédure de délivrance du certificat d’héritier. Par exemple, si le montant de la succession est inférieur ou égal à 125 000 euros, les frais s’élèvent à 300,00 euros. Pour une valeur de succession allant jusqu’à 500.000 euros, les frais s’élèvent déjà à 935,00 euros.

L’extrait du registre foncier est ensuite corrigé, car l’héritier est désormais le nouveau propriétaire du bien immobilier. Contrairement à l’inscription traditionnelle au registre foncier lors de l’achat d’une maison, l’inscription d’un héritier est gratuite si elle est demandée dans les deux ans suivant le décès du défunt. La vente de la maison peut ensuite commencer.

Vendre une maison dont on a hérité en cas de pluralité d’héritiers

Il n’est pas rare qu’un bien immobilier devienne la propriété de plusieurs héritiers. C’est le cas lorsque plusieurs enfants héritent de la maison. Cela n’empêche pas la vente du bien immobilier hérité. Pour cela, il faut bien sûr que les héritiers soient d’accord et qu’ils acceptent tous de vendre la maison. Les accords oraux ne sont pas fiables, mais il faut que la situation juridique soit claire.

Quels sont les coûts liés à la vente d’une maison ?

Si la maison héritée ne doit pas être rénovée et n’est pas soumise à une taxe de spéculation, les frais restent dans un cadre raisonnable. De petites réparations esthétiques sont à prévoir. Les frais proportionnels de l’agent immobilier doivent également être pris en compte. Si la maison est encore hypothéquée, une indemnité de remboursement anticipé de l’hypothèque est due.

Vendre une maison dont on a hérité : Propriété historique

La vente d’une maison ancienne ou d’un bien immobilier classé monument historique peut s’avérer plus compliquée. Souvent, le délai de spéculation donne du fil à retordre aux héritiers. Si le bien immobilier est vendu dans ce délai, les avantages fiscaux accordés à l’origine par le statut de la maison sont récupérés.

Par ailleurs, l’héritier est tenu d’entretenir le bien immobilier. Si ce n’est pas le cas, un ordre d’entretien peut être donné par l’autorité de protection des monuments. La facture qui en résulte est transmise à l’héritier. Il en résulte des frais très élevés que l’héritier aurait pu éviter.

Quels sont les impôts à payer lors de la vente d’une maison dont on a hérité ?

Chaque vente de maison est soumise à un impôt sur les mutations foncières . Celle-ci est prise en charge par l’acheteur.

Les droits de succession eux-mêmes sont dus pour chaque héritage, que la maison soit vendue ou non.

Pour l’héritier, il est donc important de savoir si un impôt sur le revenu est dû. Celui-ci est prélevé si la maison est vendue pendant le délai de spéculation. La durée du délai de spéculation est de dix ans. Le délai de spéculation n’est pas calculé à partir du moment de l’héritage, mais à partir du moment où la maison a été achetée par le défunt.

Si cet achat remonte à plus de dix ans, aucun impôt n’est dû par l’héritier.

Si la maison est vendue pendant la période de spéculation, le bénéfice de la vente est imposable. Cela signifie que ce n’est pas le prix d’achat total du bien immobilier qui est imposé, mais uniquement l’augmentation de la valeur de la maison depuis son acquisition. Le montant imposé est donc celui dont le produit de la vente est supérieur au prix d’achat payé à l’époque par le défunt.

Pour connaître le montant de cette plus-value, il suffit de déduire du prix de vente du bien immobilier les frais d’acquisition, les frais d’agence, les frais de notaire et les droits de mutation.

Vendre une maison dont on a hérité est souvent une source de stress. Il est donc utile de faire appel à un agent immobilier compétent qui s’occupera de la vente de la maison et de toutes les tâches qui en découlent.

Vous allez hériter d’une maison ? 8 conseils pour bien hériter d’un bien immobilier

Vous allez hériter d’une maison et vous vous demandez quelles sont les prochaines étapes pour vous ? Nous vous présentons 8 aspects auxquels vous devez faire face lorsque vous héritez d’un bien immobilier.

Comment recevoir mon héritage ?

Dans l’idéal, le défunt a rédigé un testament et l’a déposé chez un notaire. Un testament détermine (par exemple dans le cas de plusieurs enfants) qui doit hériter de quoi. En l’absence de testament, c’est l’ordre de succession légal qui s’applique. Le conjoint et les enfants sont les héritiers de premier rang.

Vérifier la succession

Accepter un héritage, c’est accepter tous les droits, mais aussi toutes les obligations. Si l’héritage n’est qu’une somme d’argent, sa valeur est immédiatement déterminée. Il en va autrement pour un bien immobilier. Non seulement la maison passe dans les mains de l’héritier, mais les éventuelles dettes, comme une hypothèque, sont également acceptées par l’héritier. Dans la pratique, cela signifie que l’héritier est responsable de ces dettes sur son propre patrimoine.

L’héritier dispose donc d’un délai de 6 semaines pour décider d’accepter ou de refuser la succession. Ce délai commence à courir à partir du jour où vous avez connaissance de la succession. Un coup d’œil au registre foncier permet de savoir quelle est la situation financière de la succession. Un agent immobilier est en outre en mesure de déterminer la valeur vénale du bien immobilier.

La renonciation à la succession se fait auprès du tribunal d’instance. La renonciation peut également être enregistrée par un notaire de votre choix.

Ai-je besoin d’un certificat d’héritier ?

Le certificat d’héritier confirme la légitimité de l’héritage. Souvent, le certificat d’héritier est nécessaire pour recevoir l’héritage ou pour avoir accès aux comptes du défunt. En outre, le certificat d’héritier autorise l’héritier à consulter le registre foncier.

Êtes-vous héritier unique ou cohéritier d’une communauté héréditaire ?

Dans le cas d’une communauté héréditaire, l’héritage n’est pas transmis à une seule personne, mais à plusieurs. C’est le cas, par exemple, lorsque le défunt laisse plusieurs enfants. La maison héritée appartient donc à tous les héritiers. Aucun des cohéritiers n’a de droit sur des objets individuels de l’héritage. Cela signifie que toutes les décisions concernant le bien immobilier hérité doivent être prises conjointement par tous les héritiers.

Dans une communauté d’héritiers, des idées très différentes se rencontrent souvent concernant le bien immobilier, ce qui peut souvent conduire à de grands conflits. C’est pourquoi de nombreuses communautés d’héritiers décident ensemble de vendre la maison et de se partager ensuite le produit de la vente. Contrairement à la vente aux enchères partielle, cette vente n’entraîne pas de pertes économiques.

Que faire de la maison ?

Celui qui va hériter d’une maison ou qui en a déjà hérité doit, dans un deuxième temps, se demander ce qu’il va faire du bien immobilier. Si celui-ci se trouve dans le lieu de résidence de l’héritier et qu’il présente en outre une situation favorable, la solution la plus évidente consiste à habiter soi-même le bien immobilier.

Cette option n’est toutefois pas toujours envisageable. Par exemple, si l’héritier habite déjà sa propre maison ou si la maison dont il a hérité ne correspond pas à ses souhaits et à ses attentes.

Les options qui s’offrent alors à l’héritier sont soit la location du bien immobilier, soit la vente de la maison. Ceux qui envisagent de louer doivent garder à l’esprit que la maison dont ils ont hérité nécessite souvent de nombreux travaux de rénovation.

Quels sont les coûts liés à l’héritage d’une maison ?

Les frais liés à l’héritage d’une maison sont raisonnables. Ils se résument à la demande d’un certificat d’héritier, à la modification du registre foncier et aux frais courants.

Le montant des frais de certificat d’héritier dépend du patrimoine dont on hérite. Si la valeur de la maison héritée est d’environ 500.000 euros, les frais dus pour le certificat d’héritier s’élèvent à environ 935 euros.

Les frais courants comprennent par exemple les charges et les impôts. Ceux-ci peuvent varier fortement d’un bien immobilier à l’autre et doivent être calculés individuellement.

Modification de l’inscription au registre foncier

Lors de l’achat d’une maison ordinaire, des frais sont dus pour la modification de l’inscription au registre foncier. Ce n’est pas le cas si vous héritez d’une maison. Dans ce cas, vous disposez d’un délai de deux ans pour vous faire inscrire gratuitement au registre foncier en tant que propriétaire du bien.

Pour faire modifier l’inscription au registre foncier, un certificat d’héritier est nécessaire. Vous pouvez l’obtenir auprès du tribunal des successions du dernier domicile du défunt.

Il est également possible de présenter un testament notarié au bureau du registre foncier. Un simple testament n’est toutefois pas suffisant.

Calculer les droits de succession

Celui qui va hériter d’une maison devrait calculer le plus rapidement possible le montant des droits de succession. La loi accorde à l’héritier un abattement fiscal élevé. Pour les époux de la classe I des droits de succession, celui-ci est de 500.000 euros. Les enfants et petits-enfants bénéficient d’un abattement fiscal de 400.000 euros.

Abattement fiscal :

Conjoints de la classe de droits de succession I = 500.000 euros

Enfants et petits-enfants = 400.000 euros

Des droits de succession sont dus si le reste de la succession, une fois toutes les dettes calculées et déduites, est supérieur à l’abattement.

Dans la catégorie I des droits de succession, 7% de droits de succession sont dus après déduction des abattements pour une succession d’une valeur inférieure ou égale à 75.000 euros.

Pour une succession d’une valeur inférieure ou égale à 300.0000, 11% de droits de succession sont dus.

Vous allez hériter d’une maison et souhaitez la vendre ? Nous nous ferons un plaisir de vous aider et de vous conseiller. Contactez-nous par téléphone pour que nous puissions nous occuper de votre dossier.

Pour qu’il ne reste pas de l’héritage que les querelles de famille – Vidéo

Utiliser intelligemment les exonérations – vidéo

Augmentation de la valeur par la transformation ?

La transformation d’une maison permet de réutiliser un ancien bien immobilier. Les petites pièces peuvent être réunies. Alternativement, de nouvelles pièces peuvent être créées. L’aménagement des combles ou de la cave peut même permettre de gagner de nouveaux mètres carrés. Cela ouvre de nombreuses possibilités pour les occupants actuels de la maison, mais peut parfois aussi s’avérer utile si vous souhaitez vendre votre maison. En particulier pour les bâtiments anciens avec de petites pièces, une transformation peut faire des merveilles et attirer plus d’acheteurs. Les transformations impliquent toutefois beaucoup de travail et un investissement financier important. Vous ne devriez donc y recourir pour augmenter la valeur de votre bien immobilier que si cela améliore sensiblement vos chances sur le marché immobilier.

Vendre un bien immobilier : Guide XXL + listes de contrôle

Déroulement, coûts et conseils – tout cela dans un grand article gratuit pour terrain, appartement, maison, villa, immeuble. Apprenez à vendre un bien immobilier, étape par étape : Vendre un bien immobilier.

Connaissez-vous déjà les 3 phases de la vente d’un bien immobilier ?

Les 3 phases de la vente immobilière

  1. Préparation : Préparer la propriété et la vente
    1. Planification du temps
    2. Courtier Rendez-vous
    3. Documents
    4. Préparer l’immeuble
    5. Prix de l’offre
    6. Exposé
  2. Phase de vente : commercialiser le bien immobilier et trouver des acheteurs
    1. Stratégie de commercialisation
    2. Répondre aux demandes
    3. Contact avec les personnes intéressées
    4. Contrôle de solvabilité
    5. Dates de visite
    6. Entretien de vente
  3. Déroulement de la vente : contrat de vente jusqu’à la remise
    1. Contrat de vente
    2. Rendez-vous chez le notaire
    3. Inscription au registre foncier et prix d’achat
    4. Remise
    5. Factures pour le notaire et l’agent immobilier
    6. Payer des impôts

Dans ce guide, vous apprendrez toutes les étapes une par une. Parfait pour ceux qui vendent leur première propriété.

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 0 / 5. Vote count: 0

No votes so far! Be the first to rate this post.